This text will be replaced

Que valent vraiment les progressifs ? "On veut apporter des preuves scientifiques"

16 novembre 2018

Sous le nom Explorer, Novacel et la société indépendante Streetlab, rattachée à l'Institut de la Vision, ont lancé une démarche inédite : des tests au porté objectifs de différents types de verres progressifs. "C'est une première", explique ici Jenkiz Saillet, le directeur général de Novacel, à propos de ce projet dont la seule première phase a coûté 120 000 euros, assumés à parts égales par Novacel et Streetlab. Les deux partenaires espèrent que d'autres verriers vont progressivement les rejoindre dans cette recherche de "preuves scientifiques" sur la performance des verres. La phase 2 débutera en janvier prochain.

Interview réalisée le 6 novembre au Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, à Paris.

Sur le même sujet