L’empire GAFA ! Un acronyme qui réunit Google, Apple, Facebook et Amazon : quatre entreprises américaines qui infiltrent l’existence de milliards d’individus dans le monde, quatre sociétés qui ont profondément modifié nos modes de vie, quatre marques dont le charisme et le pouvoir d’attraction séduisent le plus grand nombre et agacent parfois.
Ces mastodontes influent sur l’économie mondiale en dominant dans les nouvelles technologies, l’information, la relation, l’e-commerce. A la fois dans le réel et dans le virtuel, l’empire GAFA rassemble les meilleurs ingénieurs, la fine fleur du marketing et recrutent sans problème la nouvelle élite créative mobile et planétaire : la génération des digital natives. Une étude ECS London/Mediaschool Group 2013, révèle que « Apple est clairement l'entreprise favorite dans laquelle cette génération aimerait le plus travailler » pour 44% des étudiants en marketing et communication interrogés…
Fortes de leur puissance financière, ces entreprises américaines cherchent d’autres voies de développement et pratiquent "le product stretching" en s’attaquant à des secteurs industriels qui leur paraissent des champs d’exploration d’avenir, tout en leur offrant de nouveaux potentiels de croissance et de bénéfices. A l’image d’Apple, toujours très secrète, laissant filtrer qu’elle pourrait produire des montres, mais rien n’est moins sûr et elle pourrait surprendre dans les prochains mois. Ou encore à l’instar de Google qui s’active sur des projets futuristes : l’automobile sans chauffeur, le réseau internet ultra rapide ou encore les lunettes à réalité augmentée équipée d'une caméra intégrée, d'un micro, d'un pavé tactile sur l'une des branches, de mini-écrans et d'un accès à internet par Wi-Fi ou Bluetooth !
Ce qui est aujourd’hui un gadget pour geeks très avertis vendu 1.499 dollars pourrait demain devenir un produit révolutionnaire et utile pour monsieur et madame Tout-le-Monde en apportant des fonctions renouvelées auxquelles nous ne pourrons plus nous passer : l’information, la connexion, la relation et… la vision augmentée !
On ne connaît pas l’ambition de Google sur ce nouveau marché de la vision augmentée, mais il serait pertinent que les professionnels de l’optique-lunetterie s’y intéressent parce que dans un secteur où la concurrence se durcit en tirant les prix vers le bas, seuls les innovations et les services à haute valeur ajoutée peuvent faire la différence et gonfler les marges…
Deux sociétés françaises —Optivent et Laster Technologies— ont devancé le géant américain avec des projets très aboutis de lunettes connectées et… déconnectées du secteur de l’optique-lunetterie qui ferait donc bien de regarder à deux fois un marché naissant soutenu par des innovations porteuses d’un haut potentiel imaginaire.
Pour ses Google Glass, la firme californienne a choisi Samsung, premier producteur d’écrans plats au monde pour lui fournir les verres, elle n’a pas fait appel à Essilor, leader mondial dans les verres correcteurs et les instruments d’optique. Optivent et Laster Technologies non plus… 

Pour recevoir les dernières infos, inscrivez-vous à notre newsletter