Aujourd'hui encore je suis étonnée, alors que la basse vision se développe, de recevoir de nombreuses demandes de personnes malvoyantes qui, en dehors des grandes villes, doivent parcourir des dizaines de kilomètres pour trouver un opticien à même de les conseiller et de les équiper avec du matériel adapté.

À l’heure où le nombre de personnes malvoyantes âgées qui souhaitent s’équiper grandit, il est urgent de vous former pour recevoir au mieux ces clients de plus en plus nombreux. La basse vision n’est plus un monde à part.
Toutefois, cela ne s’improvise pas. Il ne s’agit pas seulement de placer quelques loupes et lampes adaptées sur un rayon.

Il existe différentes initiations et formations qui pourront vous éclairer. J’en dresse ici un petit  panorama non exhaustif.
Au moment du Silmo, vous pouvez faire un tour aux conférences de la Silmo Academy sur le sujet et échanger avec les opticiens spécialisés en basse vision pour leur retour  d’expérience. Il suffit de vous rapprocher de Geneviève Prévost qui l’organise. Comme il n’y a pas de formation en basse vision au BTS, vous pouvez vous inscrire  à la licence post BTS de la faculté d’Orsay. C’est un programme de 20h de formation à la basse vision. Pour une formation plus complète, pensez au DU basse vision à Paris V qui se fait en formation continue. C’est un cursus complet de 100 heures réparties en 50 heures de cours pluridisciplinaires et 50 heures de TD pratiques avec des intervenants variés. Ce DU a été crée par Charlotte Gaillard, contactez-la pour plus d’informations.

Il existe également des formations chez certains fournisseurs, comme Essilor (par sessions de deux jours, soit en tout 28 h qui se répartissent en cours, manipulation du matériel en TP et réfraction basse vision avec simulations entre stagiaires dans le premier séminaire, et avec prise en charge de malvoyants dans le 2ème séminaire, pour le perfectionnement) ou Eschenbach (initiation en 2 h). Certains groupes sont également plus impliqués que d'autres. Optic 2000, par exemple, dispense une formation et attribue une certification d’opticien spécialisé en basse vision. Le réseau s’agrandit régulièrement. Enfin, vous pouvez également obtenir le diplôme européen de basse vision à Nantes.
Vous avez donc à disposition un éventail varié de formations. Je suis sûre que vous trouverez celle qui convient pour vous mettre le pied à l’étrier.