Dans ce monde éminemment visuel, l’audio occupe aussi une place prépondérante. N’a-t-on pas l’impression de mieux voir quand nous entendons bien et vice versa ? Parfois, il m’arrive de fermer les yeux pour mieux entendre. Récemment, j’ai été marquée par l’acoustique fabuleuse du grand auditorium de la Maison de la Radio où s’est déroulée la très réussie cérémonie des Silmo d’or 2015, fin septembre.
Est-ce une tendance actuelle ou un hasard si le prix de l’innovation en catégorie basse-vision a été décerné au Blaez-Ez de la société Visiole, la première machine à lire de poche ? Il y a eu débat au sein du jury mais c’est finalement cette aide visuelle sonore et sans écran qui a gagné. L’audio s’invite aussi chez les opticiens et de plus en plus d’aides visuelles allient agrandissement et vocalisation de l’information. Après tout, nous écoutons la télévision et vous pouvez désormais voir la radio. Pour aller encore dans ce sens, j’ai découvert sur le stand d’Essilor, une tablette tactile avec un bon logiciel d’agrandissement et de vocalisation,  à suivre de près.
Mélanges des genres, amplifications des sens, tout concourt à la multi sensorialité et pour les personnes malvoyantes comme pour tous, la  miniaturisation et la mobilité sont essentielles. Une aide visuelle qui vous rend plus autonome en déplacement est forcément efficace et actuelle.